Lecture en cours

Couverture du livre Après avoir fini Dreamcatcher, de Stephen King, j'avais envie de quelque chose de plus soft à lire, parce que l'air de rien je suis moins à l'aise en anglais qu'en français (surprenant, non ?).

Sauf que voilà, ma bilbiothèque n'était pas super-bien fournie, que ce soit sur les livres français ou en général. J'avais Assassin's Apprentice, en anglais ; Le pendule de Foucault, mais j'ai cru comprendre que ce n'est pas super-facile à lire si on veut chercher toutes les références ; et quelques Albert Camus, offert par une ex-collègue qui en était fan, mais ça ne me tentait pas plus que ça pour une raison obscure et instinctive (même si j'ai failli commencer Noces par défaut).

J'avais une commande en suspens, de deux livres français, La nuit des temps de Barjavel et Le rire du lance-flammes de Brussolo, mais elle n'est pas arrivée assez vite (à cause du Brussolo).

Du coup pour satisfaire ma bonne résolution de lecture, je suis passé à l'acte dans mon projet qui traîne depuis quelques temps : je suis allée m'inscrire à France Loisirs. Et au moment de choisir un bouquin dans la boutique, c'était le drame : ils ont pas énormément en Science-Fiction, cyberpunk on ne sait pas ce que c'est. Donc pour savoir dans quel genre se lancer, c'était pas gagné. Je crois que finalement je suis tombée dans la case Suspense. Et là pour éviter les traductions, c'était pas la joie.

Finalement, j'ai suivi le premier conseil de la vendeuse, qui m'a dit qu'« on passe un bon moment en lisant celui-là », en me montrant Eternalis, de Raymond Khoury. La quatrième de couverture avait l'air intéressante, la couverture elle-même était jolie, donc j'ai dit banco, même si c'était une traduction. Ça m'amènera peut-être à revoir mon jugement sur les traductions.

Ma bonne résolution

La tradition veut que l'on prenne de bonnes résolutions le jour de l'an, ce que j'ai fait dans l'article Bananée !, et qu'on laisse ensuite tomber promptement ces résolutions pour rester vautrée dans ses habitudes malsaines. Vous n'imaginiez tout de même pas que j'allais suivre bêtement la tradition jusqu'au bout ?

Parmi les quatre résolutions, finir mon moteur a déjà été réalisée (mais j'en ai recommencé un autre depuis), et j'ai aussi maintenu la résolution de lire plus, ce que je vais développer dans le présent article. J'avoue que pour les deux autres, c'est un peu moins glorieux.

Plus précisément, la résolution était de faire un graphique public du temps que je passe à lire chaque jour. Comme ça, il y a le regard des autres pour m'obliger à tenir la résolution, sauf je triche, mais alors ça perd tout l'intérêt statistique. Donc j'ai fait ce graphique, avec comme objectif provisoire de ne jamais mettre de 0, et éventuellement augmenter le pallier au fur et à mesure.

Sauf que voilà, je n'ai pas tous les jours la possibilité de lire. Quand je reçois quelqu'un ou que je suis chez quelqu'un, la plupart du temps mon Arbiter, je n'ai pas trop envie de me replier dans un coin avec un livre, je préfère profiter de la présence de cette personne (surtout quand c'est mon Arbiter). Donc dans ces cas là, je me considère comme excusée.

Évidemment, il y a des cas limites. Par exemple le lundi de Pâques, où j'ai rejoint mon Arbiter au milieu de l'après-midi. Habituellement je lis le soir avant d'aller au lit, et ce lundi-là je n'ai pas trouvé l'occasion de lire avant de partir. Je me suis considérée comme excusée, mais en même temps c'est vrai que j'aurais pu faire un effort pour m'organiser et lire avant de partir.

Bref, tout ça pour dire que c'est une résolution cool. Parce que le but c'est quand même pas de lire pour lire, mais lire pour se faire plaisir. Donc j'ai l'excuse facile, mais je ne m'en sers jamais quand je suis seule : même si je suis très fatiguée, j'essaye quand même de lire un peu (en tant cinq à dix minutes). La seule excuse valable, c'est une visite.

Le présent article va donc être régulièrement édité, comme ma wishlist, pour être toujours à jour sur l'état présent de ma lecture.

Les statistiques

Graphe du temps de lecture par jour

Voilà ce qu'au début j'imaginais faire comme graphique. En bleu il y a l'histogramme des temps de lecture, et en vert les jours excusés.

Le problème, c'est qu'il y a quand même souvent des jours excusés, vu que je passe tous les week-ends avec mon Arbiter. Donc lorsque le temps va passer, ça va ressembler de plus en plus à un code-barres, et on ne pourra rien en tirer.

Je ne sais pas trop comment m'en sortir, je pense que je vais finir par mettre une limite au nombre de jours représentés, en attendant de trouver une représentation satisfaisante.

Une autre visualisation

Graphe du temps de lecture par jour

Voici un autre essai de représentation. Cette fois-ci, il n'y a que les jours où je lis qui sont représentés. Du coup, je n'ai plus de date en abscisses, parce que sinon on ne pourrait pas distinguer les trous dûs aux excuses et les vrais zéros (à chasser). Mais au moins, on peut faire tenir un an sur ce graphe sans que ce soit moche.

Au final, ce n'est quand même pas très satisfaisant. Si quelqu'un a une idée de comment bien représenter ça, toutes les suggestions seront les bienvenues.

À défaut de mieux, je pense que je vais faire un graphe du premier style sur les deux à quatre semaines, et ensuite un graphe total avec le temps de lecture sur toute la semaine, ou la moyenne pour tous les jours non-excusés de la semaine.

Publié le vendredi 4 avril 2008 à 14:05.

Dernière modification le mercredi 30 avril 2008 à 17:03.

Catégories : Culture Moi

Commentaires

1. Le vendredi 4 avril 2008 à 15:05, par K :

Heu pourquoi forcément devoir lire tous les jours ?
Lire ne devrait-il pas rester un plaisir plutôt qu'une contrainte (car là je sens la contrainte) ?
Que penses tu que cela t'apporterait de lire tous les jours par rapport à quelqu'un qui lit moins régulièrement (voir jamais) ?

2. Le vendredi 4 avril 2008 à 15:16, par Natacha :

Ce n'est pas une contrainte, du moins ce n'est pas comme ça que je le ressens.

La motivation initiale est que je trouve que je lis trop lentement, et j'attribue (peut-être à tort) au fait que je lise trop rarement. Donc je me suis dit qu'en lisant régulièrement, j'arriverai peut-être à une vitesse de lecture (sans forcer) plus satisfaisante. Mais bien sûr, c'est un préalable que je ne lis que pour mon plaisir personnel. En fait je ne sais pas trop ce qu'il se passera le jour où j'aurai du temps mais simplement pas envie de lire, ça ne m'est encore jamais arrivé depuis que j'ai mis en application cette bonne résolution.

Donc même si ça ne m'apporte pas une plus grande vitesse de lecture (ce qui finalement ne me surprendrait pas vraiment), ça m'aura au moins apporté le plaisir d'avoir lu un livre qui me plaît, découvert le monde qui va avec, et tout et tout, bref tous les plaisirs associés à la lecture. En fait j'aurais pu être une lectrice compulsive, si je n'avais pas toujours eu à portée de main des loisirs tout aussi intéressants et qui demandent moins d'effort.

Copyright © 2007-2008 Natacha Kerensikova

Lithium Blog - commit dad867adc7a3fc6476990c37fcfa09685831b7d9 - Thursday 7 February 2008