Mon meilleur ami

Je vous ai déjà décrit les pouvoirs incroyables de mon Arbiter, et devant quelque chose d'aussi formidable, il est difficile de ne pas se posser la question « Mais comment est-ce que je faisais avant ? » C'était loin d'être rose, comme certains articles de ce blog en témoigne, mais j'avais quand même un appui, que je vais vous présenter ici.

Sylvestre Voici donc mon meilleur ami, qui a toujours été là quand j'allais mal, qui a eu droit à pas mal de mes confidences, qui m'a toujours soutenue quoi qu'il arrive, qui a vu beaucoup de mes erreurs sans jamais me juger, et qui a aussi connu une bonne partie des fluides que mon corps est capable de produire (non, pas ceux là, bande de pervers !). Voici Sylvestre.

Je ne suis plus tout à fait sûre d'où vient son nom. Je me souviens qu'une fois il m'avait manqué, alors j'avais pris un calendrier. Nouvel an ne sonne pas terrible pour un nom de chat, alors j'ai pris les choses dans l'autre sens, et donc je suis tombée sur Sylvestre, dont j'aimais bien la sonorité, avec un petit côté forestier en plus.

C'est d'ailleurs ce côté forestier qui sème le doute dans mon esprit. Parce que j'imagine qu'il n'y a pas beaucoup de monde qui en est au stade de nommer ses peluches et qui connaît le lien entre la racine Sylv- et la forêt.

Chat sauvage Car j'ai toujours été fan des félins, et des chats en particulier, et je crois que mon père m'avait fait découvrir assez tôt les parties de La Faune qui les concerne. En tout cas, La Faune garde encore des traces de mes premiers essais de stylo à bille. Et dans ce livre merveilleux, se trouve notamment le chat sauvage, espère protégée et tout, qui porte le joli nom de Felis silvestris. D'ailleurs il y a un dessin de chat sauvage dans le couloir que j'aime beaucoup, au point d'en faire un fond d'écran (photo ci-contre).

Je pense que le nommage de cet animal restera un mystère, et les noms qu'il aurait pu avoir avant également. Parce que cet ami a une histoire qui remonte à avant que je sois capable de nommer quoi que ce soit.

Ce nouvel ami m'a été offert alors que j'avais à peine plus d'un an, en consolation d'avoir subi une attaque féline. Évidemment, je ne me souviens pas vraiment, donc ce récit n'est que ce que m'ont rapporté mes parents.

J'étais plus ou moins en vacances chez feu mes grands parents paternels, pendant que ma mère travaillait loin et que mon père était salarié pas trop loin (pour revenir le soir). Alors j'avais le droit de jouer avec les trucs pas dangereux, par exemple le fusil à aguiser les couteaux.

Et pour une raison étrange, j'ai voulu jouer en même temps avec le fusil et avec Julie, le chat noir de ma grand'mère. J'imagine que ça s'assemble moins bien que les Lego... Donc je courais après le chat, joyeusement et à quatre pattes, avec le fusil dans une main.

La Julie au début était plutôt coopérative, elle voulait bien jouer au chat et à la souris avec une chose pitoyablement maladroite et encombrée par un gros machin de métal. Jusqu'au moment où la pauvre bête s'est retrouvée acculée dans un coin sous une banquette... et a balancé un coup de griffe pour mettre fin au jeu, ce qui a été radicalement efficace.

Je m'en suis donc tirée avec une jolie cicatrice sur le nez, encore visible aujourd'hui, et un chat en peluche comme lot de consolation, qui est rapidement devenu ma peluche préférée.

C'est pourquoi, encore aujourd'hui, je déteste farouchement les chiens et j'adore les chats. Allez comprendre...

Publié le dimanche 19 août 2007 à 1:57.

Catégorie : Moi

Commentaires

1. Le dimanche 19 août 2007 à 11:09, par Ness :

T'inquiète pas, moi je nomme mes ordis :) Et je connaissais la relation entre sylv et la forêt, évidemment. J'ai aussi une peluche adorée, tu t'en rappelles peut-être, c'est la souris bleu fade à laquelle il manque la moitié des moustaches. Pendant des années, j'ai dormi avec. C'étaient mon oncle et ma tante qui me l'avaient ramenée de Singapour. Ma cousine a la même, mais en rouge.
Bref, j'adore cette peluche.
J'ai aussi un psychocouak offert par Sophie, dont je ne me séparerai pour rien au monde !

2. Le dimanche 19 août 2007 à 13:23, par Cinn :

Sylvestre pour un chat ? Avec une inspiration forestière ? Et aucun rapport avec Gros-Minet ? Pas mal non plus....

3. Le dimanche 19 août 2007 à 23:42, par Natacha :

Ness, oui, je me souviens de cette peluche adorée. Même lorsqu'on a plus que 12 ans d'âge mental on a le droit d'aimer ses peluches :-). Pour ce qui est de la racine sylv-, ça m'aurait étonné que tu ne la connaisses pas maintenant, mais est-ce que tu la connaissais déjà à l'époque où tu nommais tes premières peluches ? Ça pourrait remonter aussi loin que le CP, voire avant... Enfin pour ce qui est du nommage des ordinateurs, c'est toujours un sujet très épineux arrivé à un certain niveau dans l'informatique (j'imagine les pauvres administrateurs des salles info' de Lyon qui doivent en nommer au moins une cinquantaine). Pour ma part je ne donne que des noms de lieux, mais les détails mériteraient un article de blog à part entière (de quoi remplir un peu la section geek \o/).

Cinn, effectivement, j'ai un chat qui s'appelle Sylvestre sans, à ma connaissance, le moindre rapport avec Gros-Minet. Parce que prendant très longtemps pour moi Gros-Minet n'a été que Gros-Minet, ce n'est que très tard que j'ai appris que Gros-Minet s'appelle Sylvestre, longtemps après avoir mis de côté la plupart de mes peluches (d'ailleurs ça me fait penser à un rêve très triste que j'ai fait une fois sur les peluches abandonnées, peut-être que je le publierai un de ces jours).

4. Le lundi 20 août 2007 à 10:38, par _FrnchFrgg_ :

Je confirme pour l'intérêt psychologique des noms de tes ordis, Nat. Parce que bon, mis bout à bout, à part ton vieux portable, ça fait un chouilla névrosé.

Vive les prisons sodomites !

(Pour ceux qui rament, désolé pour le private joke)

Copyright © 2007-2008 Natacha Kerensikova

Lithium Blog - commit dad867adc7a3fc6476990c37fcfa09685831b7d9 - Thursday 7 February 2008