Thèse de physique terroriste

L'autre jour je discutais avec une collègue thésarde, et on parlait de tout le bien qu'on pense des agence immobilières. Ça m'a donné quelques idées...

Tout est parti de ma collègue qui disait qu'elle avait vraiment envie de mettre un casque intégral et voler un scooter pour aller jetter des boules de pétanque dnas la vitrine et les grands écrans plats des agences immobilières.

J'aime bien le principe, mais la façon de faire n'est pas vraiment mon genre. Comme je l'ai déjà écrit il y a un bout de temps dans Transistor contre neurone, j'ai plutôt une approche comparable à celle d'un tireur d'élite.

Donc pour réaliser cet objectif précis, je ne suis pas du genre à utiliser la force et la vitesse pour faire des dégâts impunément, mais plutôt du genre à utiliser l'intelligence et la précision.

Mon idée était de construire une sorte de catapulte, ou peut-être puiser des idées de design dans les autres armes de siège, pour envoyer la boule de pétanque depuis un toit suffisamment éloigné pour avoir le temps de tout replier et partir tranquillement une fois le forfait accompli.

Je ne sais pas pourquoi, mais l'idée d'une boule de pétanque qui tombe de nulle part pour eclater une agence immobilière me plaît beaucoup.

À partir de là, une foule de questions sont arrivées dans mon esprit : quel genre de portée peut-on espérer atteindre avec un tel dispositif ? Avec quelle précision ? Peut-on espérer une portée kilométrique avec une précision décimétrique ? À quoi ressemble le compromis entre portée et précision ?

En soi le mouvement de la boule de prétanque est plutôt simple, c'est de la bête ballistique. Sauf que si on veut pousser le système dans ses limites, il faut tenir compte des frottements de l'air, des éventuelles perturbations météo, et peut-être de la rotation de la Terre.

J'ai essayé d'évaluer approximativement les grandeurs mises en jeu et comment ça pouvait se passer, mais manifestement ce n'est pas un problème qui se résoud en deux minutes avec les mains (du moins pas avec mon pauvre niveau en physique).

C'est là que je me suis dit que finalement, ça pouvait faire un sujet de thèse intéressant : commencer par une évaluation théorique sur la même lancée que les paragraphes précédents, pour arriver à une réponse nette sur la faisabilité et les caractéristiques de cette armes, le tout au besoin appuyé par quelques simulations.

Et ensuite, une fois que la théorie est au point, passer à l'expérimental, avec le développement et la mise en place d'une telle catapulte, d'abord sur des cibles privées pour tester le système en grandeur nature, puis sur les cibles intéressantes, à savoir les agences immobilières.

À mon avis, il y a bien de quoi remplir trois ans avec ça.

Mais ça ne s'arrête pas là : il faut penser ensuite au postdoc. Envoyer des boules de pétanque, c'est bien joli, mais on aurait plus de flexibilité, et peut-être plus de puissance, si le dispositif de propulsion était intégré au projectile. En collaboration avec des chimistes il doit y avoir de développer un projectile ballistique autopropulsé. En clair, une roquette, ou un missile non-guidé.

Une fois la propulsion au point, il faudrait trouver une équipe d'électroniciens, et peut-être aussi voir du côté de l'aéronautique, pour développer un système de guidage, et développer ainsi un missile ballistique guidé à part entière.

Pour la suite de la carrière scientifique, je verrais bien approfondir le côté aéronautique, en améliorant le système de guidage et de navigation, on pourrait laisser de côté la ballistique et développer des missiles de croisière.

Ensuite je sortirais du cadre scientifique en montant une start-up, histoire de produire des quantité industrielles de ces objets et/ou développer des versions plus grandes, genre couronner toute cette carrière de développement par la réalisation de missiles de croisière intercontinentaux.

Ça a l'air intéressant comme plan de carrière, il ne reste plus qu'à trouver le financement. Vous croyez qu'Al Qaeda a une section recherche et développement ? Ou peut-être que la Corée du Nord est plus intéressante ?

Publié le lundi 17 mars 2008 à 12:48.

Catégorie : Boulot

Commentaires

1. Le lundi 17 mars 2008 à 15:14, par Catioucha :

Oh my god ! Ca va chercher loin tout ça ! *morte de rire*

2. Le lundi 17 mars 2008 à 18:38, par Laurent :

Remplir trois ans ? J'aurais dit, le temps d'une colle de physique d'une heure :-)

Et sinon, j'aimerais bien un trébuchet géant...

3. Le mardi 18 mars 2008 à 10:07, par Natacha :

Une heure, pour une théorie simple peut-être. Mais en prenant en compte la météo et la topographie de la ville, je n'y crois pas. Et pour la partie expérimentale, que je comptais dans les trois ans, ça prend clairement au moins plusieurs mois.

4. Le dimanche 4 mai 2008 à 23:42, par Armel :

C'est marrant que tu parles de ça, avec Olivier depuis le début d'année on parle régulièrement d'aller démolir à coup de batte de base ball l'agence des fumiers qui nous ont tiré 80 euros chacun pour nous chercher des apparts et ne nous ont jamais recontactés. On attendrait toujours si on n'avait pas trouvé ailleurs.
Je pense que ce dont tu as surtout besoin, c'est d'un système de guidage sur tes missiles qui ferait qu'ils détecteraient si la cible est une agence immobilière (ou tout autre nuisible du même genre, par ex une enseigne Orange)... le genre de missile qui n'exploserait que si tu le tirais sur Escroc Immobilier, pas sur ton artisan boulanger local (ou alors seulement si il vend cet affreux truc sec industriel que les trois quart des boulangeries de ce pays osent appeler pain).

Copyright © 2007-2008 Natacha Kerensikova

Lithium Blog - commit dad867adc7a3fc6476990c37fcfa09685831b7d9 - Thursday 7 February 2008