Vacances à mi-temps II

Même si je n'ai pas vraiment fait d'annonce officielle, j'ai laissé entendre dans des articles précédents que je suis en vacances dans ma famille, en Moselle, depuis presque trois semaines. Et aujourd'hui, le dernier jour de ces vacances, force est de constater que ce n'est pas beaucoup plus glorieux que mes vacances en Suisse.

Reprenons avec un peu plus de contexte. De tout temps les hommes se sont poser la question de savoir quoi faire pendant leur congés. Mais moi, cette question ne m'a encore jamais touchée, parce que systématiquement, dès que j'avais du temps libre, je rentrais avec joie dans le cocon familial, parce que quand même, je ne les vois pas souvent, et puis la viande est excellente, et depuis Pâques dernier en plus le lit est vraiment super-génial.

La semaine que j'ai passée en Suisse le mois dernier était la première fois que je prenais des vacances sans rentrer chez mes parents (je grandis \o/), mais j'ai quand même pris ce qu'il me restait de « quota vacances », c'est-à-dire trois semaines, pour revoir la verdure mosellane.

Malheureusement, je n'ai pas l'impression d'avoir vécu à 100 % ces vacances, mais plutôt à 50 %, d'où le titre, comme mes vacances en Suisse. Sauf qu'en Suisse, j'ai « perdu » la moitié de mes vacances en étant paralysée par la dépression, alors qu'en Moselle je l'ai perdue en étant assommée par la fatigue.

En fait la situation ne s'est pas arrangée depuis les commentaires de mon article Ça repart en latte, même s'il n'y a pas eu d'autre basse de moral depuis. C'est vrai que ça c'est un très bon point de ces vacances, le moral n'a jamais été aussi haut. Mon Arbiter n'y est pas pour rien d'ailleurs.

Pendant toutes ces vacances, j'ai dormi chaque nuit entre 12 h et 14 h, à l'exception de trois nuits autour de 10 h, dont deux qui sont hier et avant-hier. Bref, j'ai dormi énormément ; c'est vrai qu'habituellement je suis plutôt une marmotte, et il me faut entre 9 h et 10 h de sommeil pour être en forme. Mais là j'avais nettement plus que ça, et pourtant pendant que j'étais éveillée, j'étais encore très fatiguée.

En plus de ça, j'avais à peu près tout le temps froid, alors que pour des températures comme ça habituellement je suis bien avec une épaisseur de mois, et j'avais des maux de tête, à peu près un tous les deux jours (mais pas réguliers), et qui heureusement passent très bien avec un coup d'Efferalgan.

Avec tout ça, le peu de temps éveillé n'était pas très intense, et je n'ai strictement rien fait pendant ces trois semaines en dehors d'une promenade avec ma sœur, de la même sur le même chemin quelques jours après avec mes parents, et d'une balade en avion, et discuter par MSN ou par mail avec mon Arbiter, avec parfois aussi la rédaction d'un article pour ce blog. Du coup, ma todo list donnée dans Ça repart en latte n'a pas bougée, mais les vacances sont finies.

Je dois avouer que cette fatigue chronique m'inquiète, et si j'avais été seule je serais allée consulter un médecin (et Ness sait à quel point ce n'est pas mon genre d'appeler un médecin pour rien). Mais comme tout mon entourage et tous les gens avec qui je communique semblent minimiser la chose, j'ai attendu, pour voir. Et là ça fait trois semaines que j'attends, peut-être même quatre (j'étais super-fatiguée aussi la dernière semaine de boulot, mais j'avais mis ça sur le dos des conversations avec mon Arbiter jusqu'à des heures déraisonnables), et je commence tout doucement à en avoir vraiment marre d'attendre une amélioration spontanée.

Je vais reprendre le boulot lundi, et je sais que ça va être la lutte rien que pour avoir 8 h de sommeil, ce qui est déjà moins que ce qu'il me faut en temps normal. Je suppose que si je m'écroule de fatigue dans le faisceau laser, on commencera peut-être à chercher s'il n'y a pas quelque chose de pourri ailleurs qu'au Danemark.

Publié le jeudi 23 août 2007 à 19:13.

Catégories : Moi Vacances

Commentaires

1. Le vendredi 24 août 2007 à 1:06, par _FrnchFrgg_ :

Nat, si tu as froid, c'est que tu as 3 pieds dans la tombe, te connaissant (tiens ça me rappelle les chapeaux de chapitre de "Vivons heureux en attendant la mort", de Desproges)*

Ça pourrait être une merdouille que tu traines, ou encore la mononucléose, c'est pas si peu courant que ça.

D'un autre côté dormir beaucoup ça peut donner mal à la tête, et on se sent souvent plus fatigué quand on récupère, paradoxalement. Quand tu relâches la pression, en quelque sorte.

Enfin, les vacancesTM, c'est aussi quand on met au placard tout ce qui ressemble à une TODO-list, non ? Alors je serais moi je ne m'inquièterais pas du non-avancement de ce côté là. Tiens, ça tombe bien, je suis moi (bon je sais, j'ai pas fait l'école du rire et ça se sent).

Tu peux quand même envisager de consulter, hein. Une fille dans ton genre risque plus de ne pas assez s'écouter que l'inverse.

* Exemple:
où la haine transpire abondamment et où l’alexandrin fait figure de cul-de-jatte à côté de l’auteur dont le nombre de pieds qu’il a maintenant dans la tombe dépasse les bornes, l’entendement et, bien sûr, la douzaine.

2. Le samedi 25 août 2007 à 10:31, par Ness :

Tu connais mon état médical en ce moment... Je ne risque pas de prendre quoi que ce soit de ce genre à la légère. Tu devrais faire une prise de sang, vérifier les hormones thyroïdiennes, et qui sait, la B12 et les folates.
Pour ma part, je vais jeudi chez un hématologue.
Je vais bientôt connaître tous les médecins de la région.
Ça se trouve, c'est un truc qu'on a chopé toutes les deux quand tu étais là, ou quelque chose dans mon environnement. Ce serait bien la meilleure !!!
(et le bouquin, c'est La Nuit des Temps, de Barjavel. Désolée si je réponds ici, mais c'est plus simple que sur le tagboard)

3. Le samedi 25 août 2007 à 18:17, par Natacha :

_FrnchFrgg_, avec tous ces médicaments, je suis quand même un peu plus sensible au froid que lorsque tu m'as connue, mais je pense encore être nettement plus résistence que la moyenne : je tiens sans problème 15°C dans le studio, et 12°C en étant modérément active (e.g. rangement ou nettoyage), par contre je ne sais pas si je tiendrais encore la marche en tee-shirt par -4°C. Donc oui, si j'ai froid, c'est presque sûrement (pas au sens mathématique, hein) que je suis malade.

Il paraît effectivement que le mal de tête peut être une conséquence de la fatigue et/ou de l'abondance de sommeil ; de même que la sensation de froid peut être une conséquence de la fatigue. C'est pour ça que j'ai tendance à qualifier mon état de « fatigue chronique ».

Quant à ma vision des vacances, ce n'est pas trop un moment où on met au placard une todo list, mais plutôt un moment où on se libère des contraintes du boulot pour pouvoir faire des choses que l'on aime vraiment (par exemple marcher dans une forêt mosellane). Donc ma todo list c'était plutôt une liste de choses que j'aime faire et qui auraient dû pouvoir rentrer dans le temps que duraient ces vacances. Ce qui est frustrant, ce n'est pas de pas avoir pu accomplir ces choses, à la place j'ai fait d'autres choses agrébales, mais c'est plutôt de me sentir comme une grosse larve parce que la fatigue m'empêche de faire quoi que ce soit.

Ness, merci beaucoup pour le nom du livre, je l'ajoute de suite à ma wishlist ; et mille excuses pour t'avoir oubliée en parlant de « mon entourage ». En effet, je t'imagine mal me dire que ce n'est pas grave, c'est juste de la fatigue, ça va passer. Et d'un autre côté, c'est peut-être moi qui ai une réaction disproportionnée connaissant ton état, qui ne me semble pas être joli-joli. Ce serait assez surprenant qu'on ait la même chose avec la même cause, mais si c'était le cas, ce serait un sacré souvenir de ma semaine en Suisse ;-) Et merci aussi pour les quelques nouvelles ici, j'avoue que j'ai trouvé ton entrée LJ d'aujourd'hui plutôt angoissante...

Enfin, c'est décidé, je vais essayer de voir un généraliste cette semaine, pour ce problème de fatigue et pour quelques formalités administratives.

4. Le dimanche 26 août 2007 à 13:37, par _FrnchFrgg_ :

"Je suis malade, sauf peut-être sur un ensemble de mesure nulle."

Ouah, ça en jette.

Copyright © 2007-2008 Natacha Kerensikova

Lithium Blog - commit dad867adc7a3fc6476990c37fcfa09685831b7d9 - Thursday 7 February 2008